Le champ lexical du théâtre

Le champ lexical du théâtre

 

1.     Dramaturge (nom. masculin) : Auteur de pièces de théâtre.

2.   Acte (nom. masculin) : La partie d’une pièce de théâtre composée d’une série de scènes.

3.   Scène (nom féminin) : Chacune des subdivisions d’un acte entre l’entrée et la sortie d’un personnage.

4.   Monologue (nom. masculin) : Scène où un personnage est seul sur scène et où il se parle à lui-même, le véritable destinataire est en réalité le public.

5.    Dialogue (nom. masculin) : Échange entre deux personnages d’une pièce de théâtre.

6.   Réplique (nom féminin) : Riposte; réponse dite par un personnage au cours d’un dialogue.

7.    Tirade (nom féminin) : Une longue réplique (suite de phrases) prononcée sans interruption par un personnage de théâtre destinée le plus souvent à convaincre, persuader ou séduire.

8.   Didascalie (nom féminin) : Une indication scénique qui est donnée par l’auteur, et qui peut concerner les entrées ou sorties des personnages, le ton d’une réplique, les gestes à accomplir, les mimiques etc. Elle est souvent écrite en italique.

9.   Exposition (nom féminin) : La première ou les premières scènes d’une pièce de théâtre, qui donnent des indications sur les lieux, les personnages, l’action.

10.  Nœud (nom. masculin) : Point culminant de l’intrigue dramatique entre les péripéties de nouement et de dénouement où tout est mêlé mais où aucune solution ne semble possible.

11.  Dénouement (nom. masculin) : Il s’agit des dernières scènes d’une pièce de théâtre, là où l’intrigue se dénoue et où un ordre nouveau est institué. Suivant le genre de la pièce (comédie ou tragédie) il peut être heureux ou malheureux.

12.  Aparté (nom. masculin) : Discours qu’un personnage dit à part et que seul le spectateur est censé entendre et non les autres personnages sur scène.

13.  Quiproquo (nom. masculin) : Situation où un personnage commet une méprise qui fait prendre un personnage, une situation ou un objet pour quelqu’un ou quelque chose d’autre.

14. Intrigue (nom féminin) : L’enchaînement des événements et des actions qui constituent une pièce de théâtre.

15. Péripétie (nom féminin) : Événement inattendu qui modifie et fait évoluer l’intrigue dramatique.

16. Éponyme (adjectif) : Se dit d’un personnage qui donne son nom à la pièce (Antigone de Sophocle et d’Anouilh, Hamlet de Shakespeare, Phèdre de Racine.

17.  Tragédie (nom féminin) : Œuvre dramatique dont la composition est soumise à la règle des trois unités, qui met en scène des personnages illustres, tirés de l’Antiquité grecque ou romaine, qui fait reposer l’action sur des conflits passionnels dans lesquels les personnages sont déchirés et implacablement entraînés vers une catastrophe ou un destin funeste.

18. Comédie (nom féminin) : Pièce de théâtre destinée  à provoquer le rire du fait des personnages, de leur langage, de leur situation ou du jeu des comédiens. Le dénouement est heureux.

19. Fatalité (nom féminin) : Force surnaturelle par laquelle tout ce qui arrive (surtout ce qui est désagréable), est perçu comme déterminé d’avance d’une manière inévitable. Elle est le moteur de la tragédie grecque.

20. Décor (nom masculin) : Arrangement de la scène en vue de donner aux spectateurs un référent spatial. Ensemble des objets qui se trouvent sur scène pour créer une atmosphère ou servir l’intrigue.

21. Public (nom masculin) : Ensemble des spectateurs qui assistent à une représentation théâtrale.

22. Distribution (nom féminin) : Répartition des rôles. Se dit du tableau où sont présentés les personnages et leurs interprètes.

23. Comédien (nom masculin) : Celui qui remplit le rôle d’un personnage dans une pièce de théâtre.

24. Antagoniste (adjectif) : Personnage en opposition ou en conflit.

25. Drame (nom masculin) : Action scénique représentée par des personnages. On parle souvent de progression ou d’intensité dramatique.

26. Metteur en scène (Locution nominale) : Personne qui organise la représentation théâtrale à partir du texte.

27. Mise en scène (Locution nominale -féminin) : Art de faire représenter une pièce de théâtre par des comédiens, de les guider dans leur jeu et de décider de tout ce qui les entoure : décors, costumes, etc.

28. Coup de théâtre (Locution nominale -masculin) : Rebondissement inattendu de l’intrigue qui permet souvent de la faire avancer voire de la dénouer.

29. Double énonciation (nom féminin) : Il s’agit d’une même parole qui n’a pas le même sens ou les mêmes implications pour les personnages et pour le public. Les spectateurs, du fait de leur statut, reçoivent davantage d’informations sur les actions à venir que les personnages présents sur scène, ils sont donc privilégiés.

30. Comédie-ballet (nom féminin) : Forme de comédie inventée par Molière et qui comprend des parties dansées et chantées en lien avec l’intrigue.

31. Divertissement (nom masculin) : Intermède dansé et chanté que l’on trouve par exemple dans les comédies ballets comme « Le Bourgeois gentilhomme ».

32. Pantomime (nom féminin) : Suite de gestes du comédien qui vise à amuser le spectateur plutôt qu’à raconter une histoire.

33. Stichomythie (nom féminin) : Enchaînement de répliques très courtes de manière très rapide pour donner du dynamisme et de l’intensité à une scène. Elle marque souvent le conflit.

34. Comique (adjectif) : Tout ce qui provoque le rire ou le sourire du spectateur. Le rire peut être provoqué par : le comique de mot, le comique de geste et le comique de situation.

35. Satirique (adjectif) : discours écrit ou oral qui porte atteinte à quelque chose, à quelqu’un, en s’en moquant. Les personnages de Molière font souvent l’objet d’un discours satirique puisque l’on fait un sort à leurs travers et à leurs excès.

36. Élocution (nom féminin) : La manière dont un personnage s’exprime.

37. Rôle (nom masculin) : Ensemble des répliques d’un personnage dans une pièce de théâtre.

38. Règles de Bienséance : Respect des règles théâtrales et morales afin de ne pas paraître vulgaire, choquant ou invraisemblable : il ne faut pas montrer sur scène de mort sanglante, de violence, de contacts physiques…

39. Règle des trois unités :

a)  Unité d’action : Elle consiste à représenter une seule intrigue par pièce de théâtre.

b)  Unité de lieu : Elle consiste à représenter l’intrigue d’une pièce de théâtre dans un seul et unique lieu.

c)   Unité de temps : Elle consiste à faire dérouler l’ensemble de l’intrigue en une seule et unique journée.

40. Espace scénique : Espace de la scène où le comédien peut évoluer.

41. Hors-scène : Espace extérieur à la scène, invisible au public où est censée se dérouler une partie de l’intrigue dont on vient raconter l’essentiel sur scène.

42. Réception (nom féminin) : Façon dont le public reçoit la pièce et l’apprécie.

43. Spectacle (nom masculin) : Ce qui est présenté au regard du public.

44. Antonomase (nom féminin) : Se dit lorsqu’on utilise le nom d’un personnage comme un nom commun pour désigner un personnage de même caractère. Les personnages de Molière ont donné lieu à de nombreuses antonomases, par exemple, on parle d’un Harpagon pour désigner quelqu’un d’avare ou d’un Scapin pour désigner quelqu’un de fourbe.

45. Canevas (nom masculin) : Éléments principaux d’une intrigue que le comédien doit connaître et autour desquels il improvise pour jouer une pièce de théâtre.

46. Farce (nom féminin) : Genre théâtral comique du Moyen-âge adressé d’abord au peuple pour son côté grossier, ses tromperies et ses bastonnades, qui a beaucoup inspiré Molière.

47. Saynète (nom féminin) : Forme de comédie courte avec un nombre de personnages réduit (souvent une seule scène).

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تابعنا على فيسبوك close[x]